Accueil Bulletins N.C.R. Natation Plongée
   
  Natation          
  Association natation et plongée        
 
Recherche sur le site
Tapez un ou plusieurs mots clés :
Accès rapide
Contact
Agenda
Liens
Plan du site
Archives
Natation
Actualité
Espace Adultes
Espace Commun Nat.
Espace Compet
Espace Jeunes
Dossiers Thématiques
Flash Info
Présentation & organisation
Vie des sections

   
Vous êtes ici :
Article : /Natation /Espace Compet /Dossiers Thématiques /La Natation Compétition chez les jeunes au NCR /La Natation Compétition Jeunes

Publication le mardi 14 décembre 2004

La Natation Compétition Jeunes

La Natation Compétition est pratiquée par un peu plus de 40 jeunes au NCR. En tant que club sportif, c’est l’une des activités phares du NCR puisqu’elle va permettre à un groupe d’enfants et d’ados suffisamment motivés d’atteindre la compétition de bon niveau. Rappelons que le NCR a formé et présente, depuis plusieurs années maintenant, des nageurs de niveau départemental à national.


Nous nous sommes donc efforcés de comprendre comment nos jeunes voyaient leur pratique au sein du NCR (à travers une enquête menée en début de saison), vous pourrez découvrir l’interview des entraîneurs ainsi que les grandes lignes de la politique du NCR sur le sujet. Nous avons également rassemblé quelques uns des documents et sources bibliographiques qui nous ont aidé à préparer ce dossier afin de vous permettre d’approfondir le sujet.

Cet article est découpé en 6 parties :

1 - Introduction

2 - La politique du NCR en matière de compétition jeunes

3 - Les témoignages des jeunes

4 - Interview des entraîneurs

5 - Pour approfondir le sujet

6 - Le mot du Vice-Président du NCR



1 - Introduction

Mais qu’est-ce qui peut bien les pousser à s’entraîner ainsi ? Peut-être vous posez-vous parfois la question. Qui n’a jamais entendu la réflexion : « Vous êtes des bourreaux de parents à pousser vos enfants de la sorte ».

Eh bien, rassurez-vous, l’enquête que nous avons menée auprès des jeunes fait clairement ressortir que nos chers enfants ont leurs motivations bien à eux. S’ils en bavent un peu (ou beaucoup parfois), c’est qu’en règle générale ils y trouvent leur compte.

Dans la grande majorité des cas, la pratique de la natation compétition est un acte volontaire et réfléchi. Il faut dire qu’on ne triche pas facilement sur un tel sport : ni face à soi, ni face au chrono, l’ultime arbitre. En général, si l’effort devient trop important par rapport à la motivation du jeune, celui-ci décide de lui même d’arrêter la pratique intensive ou planifie de l’arrêter « dans 1 an ou 2 ».

En revanche, nos jeunes ont un niveau d’exigence vis à vis de la structure (club, entraîneurs, organisation compets...) qui les entoure à la hauteur de leur engagement. Ceci pose très directement la question de fond, pour un club comme le NCR, des moyens qu’il peut offrir à ces jeunes (très jeunes, pré-ados et ados). Comme on le montrera dans la partie La politique du NCR en matière de compétition jeunes, l’organisation de sections compétitions demande des moyens importants. En pratique, c’est un problème d’équilibre entre « sport de masse » (avec l’Ecole de Nage), et l’affectation de moyens suffisants au « sport d’élite » ou, tout au moins, sport de compétition qui doit être résolu.

L’un des moteurs puissants qui pousse et qui motive des jeunes sportifs à se dépasser est l’identification aux champions (et championnes) et la volonté de faire comme les meilleurs. L’attrait qu’exerce la performance, la victoire, le record sont est très présent (même si comme on le voit plus loin l’entraîneur est amené à relativiser chez le sportif cet attraction par la fixation d’objectifs plus qualitatifs).


2 - La politique du NCR en matière de compétition jeunes


2.1 - Trois catégories différentes

On peut distinguer trois phases dans le développement d’un jeune nageur :

- apprentissage des bases de la natation, comportement en compétition,
- développement des compétences et expérience compétition,
- maturation physique, technique et psychologique.

Ces trois phases correspondent à 3 catégories d’âge différentes et, au NCR, elles ont été depuis plusieurs années la base des trois cycles « Promotion », « Espoir » et « Compétition C1 ».

L’enquête auprès des jeunes confirme très clairement ces trois stades. Ils correspondent à autant de motivation, d’attentes, de capacités (tant physique que d’agenda scolaire) différentes. C’est donc bien naturel si ces 3 catégories imposent une gestion et une organisation différentes.

Comme on va le voir dans la suite, c’est la difficulté majeure puisque les contraintes sont opposées : beaucoup de très jeunes nageurs pour moins d’entraînements, moins de nageurs plus âgés pour plus d’entraînements. Et pourtant, comme on le montre en fin de chapitre, l’un ne marche pas sans l’autre et il serait illusoire d’envisager de se concentrer sur les seuls très jeunes nageurs.

Plus en détail, voici les trois catégories

Groupe NCRCatégorieMotivation des jeunesAttentesObjectifs du NCR
Promotion Avenir Poussin Apprendre à nager, être avec des copains, faire des temps Se sentir bien dans le groupe, identification avec l’entraîneur Donner les bases au plus grand nombre, détecter les potentiels
Espoirs Benjamin Plaisir de maîtriser la technique, l’ambiance des compets, l’équipe autour, le support de l’entraîneur Un entraînement varié, l’accompagnement Approfondissement technique et expérience compétition, préparation et sélection C1
Compet C1 Minimes et + Plaisir de s’entraîner mais aussi performance (en terme de chrono), atteindre des objectifs ciblés Possibilité de s’entraîner assez, à des horaires compatibles avec les études, présence entraîneur Permettre aux jeunes d’exploiter leurs potentiels, locomotives des plus jeunes

Au fur et à mesure qu’il vieillit, le jeune nageur affine sa motivation. Encore au stade ludique chez les Avenirs, elle devient plus quanti (du genre je veux faire 1’04 au 100 m NL en fin d’année) chez les Minimes. En même temps, son attente s’intensifie : pouvoir nager dans des conditions compatibles avec la vie scolaire.

Une constante au long de son parcours : l’attente toujours aussi élevée vis à vis de l’entraîneur. Les succès actuels du NCR sont pour beaucoup liés à la qualité et la présence de l’équipe des entraîneurs qui comblent d’autres lacunes structurelles (manque de créneaux). On pourra consulter à ce sujet l’article Le jeune nageur et son environnement.

Petit point de vocabulaire. Nageur de "haut niveau" est un terme au sens bien défini. Pour désigner nos nageurs qui pratiquent de façon intensive et évoluent sur les circuits compétitifs de niveau départemental à national, nous utilisons le terme de nageur de “bon niveau”.


2.2 - Le rôle d’entraînement des nageurs de bon niveau

On a parfois, et donc trop souvent, tendance à opposer les 2 extrêmes que sont compet « simple » et compet « de bon niveau ». Nous allons donc tordre le cou à cette idée et montrer que les deux sont indissociables.

Comme le montrent les témoignages, l’une des motivations des plus jeunes nageurs du NCR (tout comme les études des psychologues du sport) s’appuie sur la réussite en compétition.

Chaque nageur va se fixer ses propres objectifs. S’ils sont fonction de ses possibilités, ils sont aussi le plus souvent ambitieux. Pour les atteindre, le jeune nageur doit savoir que « c’est possible » parce que d’autres l’on fait avant lui au NCR. Les exemples des plus grands (comme aux JO par exemple) impressionnent mais ils sont loin, un peu abstrait, et souvent hors de portée. Un nageur de bon niveau au NCR a le pouvoir de rendre ce type de performance plus réel, plus accessible. Cela rassure le plus jeune en lui apportant la preuve que dans la même structure, avec les mêmes moyens, d’autres ont pu réussir.

Par ailleurs, comment imaginer un seul instant que des jeunes sacrifieront une partie de plus en plus importante de leurs autres loisirs ou autres sports pour se consacrer à la natation, si le club qui les héberge ne peut rien leur offrir à partir des âges Minimes faute de moyen ? Non, au contraire, ce qui pousse à s’entraîner c’est d’être sélectionné un jour et l’âge venu intégrer l’équipe C1.

Ceci étant établi, il n’en demeure pas moins vrai que les moyens nécessaires à la compétition de bon niveau étant important. La question est donc d’arriver à un équilibre entre les moyens affectés aux groupes des plus jeunes en rapport avec la compétition de bon niveau.


2.3 Moyens et politique du NCR

Puisque les moyens au sens large (créneaux, entraîneurs, bénévoles, cotisations, subventions) sont en quantité donnée, l’approche à avoir est celle de l’équilibre entre les groupes. Pour cela, le NCR travaille autour de plusieurs axes.

- Premier axe : travailler plus sur le qualitatif que sur le quantitatif
- Second axe : maximaliser les chances de réussite par un environnement adapté
- Troisième axe : travailler en amont
- En développement : vers un suivi individualisé

Le premier axe, repose donc sur un travail dans le qualitatif. Cela s’impose comme une évidence dès que les moyens sont limités. En d’autres termes, la sélection des nageurs doit être rigoureuse puisque chaque nageur représente un « investissement » du club.

Certains clubs peuvent accueillir un nombre élevé de jeunes nageurs puis laisser la sélection s’opérer. Le NCR doit disposer relativement vite du potentiel pour les futurs Compétition C1. Grosso modo, ce repérage intervient au niveau Espoir qui représente une classe d’âge charnière.

La confrontation avec la compétition est parfois décisive, dans d’autres cas, c’est l’effort constant à produire à l’entraînement qui en rebutera d’autres.

La véritable sélection, s’opèrera au moment du passage en Compétition C1. D’une part, le niveau d’entraînement devient tel que seule une motivation profonde permettra de tenir le rythme. Par ailleurs, l’investissement par nageur étant élevé, le NCR ne peut en faire bénéficier qu’un nombre limité. Un arrêt en cours de route est toujours dommage puisqu’il prive, mais après coup, un autre nageur d’une place qu’il aurait pu occuper.

Le second axe consiste donc à maximaliser les chances de réussite des nageurs en leur donnant un environnement aussi efficace que possible, et ce, d’autant plus qu’ils évoluent vers le haut niveau.

Beaucoup a déjà été fait dans les années passées. Mais, il reste encore bien des sujets à travailler pour répondre aux attentes... et aux potentiels. Citons dans le désordre et à titre d’exemple :
- des horaires d’entraînement plus adaptés aux études,
- un environnement sportif et un suivi médicosportif,
- une préparation psychologique et mentale,
- des outils de renforcement des synergies de groupe...

Sur ce dernier point, il faut d’ailleurs rappeler que la natation est un sport individuel exigeant. Contrairement à un sport d’équipe, ou le sportif peut s’appuyer sur un groupe (en cas de doute, de passage à vide, de stress...), le nageur est seul à l’entraînement et en compet. Les stages organisés par le NCR (comme celui de Pâques) répondent exactement à ce besoin (outre le fait de nager !), certaines compet en meetings, mais il reste beaucoup à faire pour multiplier ce genre de manifestation.

La constitution de relais chez les plus jeunes permet également de créer des groupes soudés, surtout si par chance ces jeunes se suivent sur plusieurs années.

Le troisième axe enfin consiste travailler l’amont, c’est à dire le recrutement des plus jeunes nageurs et l’organisation de leurs premiers pas dans la compétition.

Sur ce plan, l’organisation du NCR est maintenant rodée depuis plusieurs années. Même si la "production" de jeunes futurs nageurs de haut niveau n’est pas constante, le NCR “sort” chaque année de quoi alimenter les groupes Espoirs et Compétition C1.

Il semblerait même que les dernières années aient permis une augmentation sensible du nombre des sélections...

Pour rester à ce niveau, le NCR se doit de rendre toujours aussi attractif la section Promotion. Malgré le nombre limité de créneaux, ne permettant pas de dépasser 2 entraînements par semaine, il faut proposer un cadre motivant aux enfants. L’organisation des compétitions y est pour beaucoup et la présence attentive, réconfortante et systématique des entraîneurs lors des déplacements représente un investissement important et efficace.

D’après les dires mêmes des enfants, ces souvenirs de compet les marqueront pour longtemps. Dans la mesure des capacités d’encadrement, et des efforts fournis par les enfants, une sélection de jeunes Promotion est également faite pour l’un des stages organisés par le NCR.

Dernier axe : vers un suivi individualisé

Sylvain, l’entraîneur des C1, a déjà mis sur pied des conditions d’entraînement individualisées. Une réussite en compétition de bon niveau passe obligatoirement par le suivi spécifique de chaque sportif.

Sur un plan technique, chaque nageur ayant ses spécialités, cela est évident. Mais, un sportif est aussi un individu (ça paraît évident, c’est sur) et doit être suivi en tant que tel. A plus de 6 séances par semaine (soit environ 10 heures), nos nageurs sont des sportifs de haut niveau, qui plus est le plus souvent en période de croissance, d’adolescence avec des exigences scolaires parallèles. Pas facile de concilier tout cela tout seul.

A terme, l’objectif serait de pouvoir proposer à chaque nageur C1, un plan personnalisé lui permettant d’avoir une vision plus claire de son parcours et un moyen pour les entraîneurs d’évaluer l’évolution, de gérer les passages à vide (c’est humain), les coups de doute ou au contraires les périodes d’euphorie...

Il reste encore du travail à faire, c’est certainement ce qui est passionnant.

2.4 Le cas particulier de l’ « après carrière »

Un peu hors de notre sujet, il s’agit simplement de pouvoir proposer aux nageurs d’apèrs 18 ans ne pouvant plus assurer un entraînement de haut niveau (en général à cause des études) de pouvoir continuer à s’entraîner dans de bonnes conditions. On ne peut pas passer d’un coup de 6 à 8 séances par semaine à "une entrée avec le public" de temps en temps.


3- Le témoignage des jeunes

Nous avons proposé aux jeunes, et à leurs parents, un questionnaire au cours du mois de novembre 2004 afin de mieux cerner leurs motivations. Le très bon taux de retour (>60% donne une bonne vision des choses).

Ce questionnaire était différent selon les catégories d’âge.

Il nous a permis de comprendre :

- ce qui incite à démarrer, puis pousse à continuer et enfin à s’investir fortement dans la natation compétition
- quelles sont les attentes des jeunes vis à vis du club
- comment les parents voient cette activité pour leurs enfants

Voici quelques témoignages caractéristiques.

3.1 Ce qui incite à démarrer

On démarre souvent suite à un déclic après l’Ecole de Nage, elle même dans la continuité des bébés nageurs. Baptiste : "Depuis que je suis petit j’adore nager". Marina : "J’aime l’au, j’ai commencé petite, aux bébés nageurs". Même dans les familles de plusieurs nageurs, on peut lire ces réponses directes : Frédérique : "Moi" (=c’est moi qui a décidé).

3.2 Ce qui incite à poursuivre, ce qu’ils aiment

Le dénominateur le plus fréquent est le mot "plaisir", il revient très souvent. Soit sous la forme du plaisir de nager, soit d’être avec les copains et les copines. Les plus jeunes attachent beaucoup d’importance et cette notion de groupe.

Clément : "Ce qui m’a poussé à continuer c’est la bonne ambiance qu’il y a". Il aime l’entraînement "parce qu’il y a une bonne ambiance". Julien : "retrouver mon groupe et nager" Un peu plus âgé, la même réponse : Vincent : "s’amuser entre potes"

Les jeunes ont bien compris également que le sport ça vide la tête et sa détend. Vincent nous dit également : "un moment où je ne m’occupe plus de mes soucis". Frédérique : "l’entraînement, ça me défoule" ; cela m’apporte "de la relaxation après une journée de cours".

Cela étant, à côté de ces aspects, la motivation pour la compétition est omniprésente. L’objectif "améliorer mes temps" revient souvent chez les plus jeunes : Thomas : "ce qui me plait c’est les bons temps", mais aussi Romain : "Mes objectifs : améliorer mes temps". Chez les plus âgés, la motivation prend parfois une tournure plus quantitative et certains nageurs se fixent des objectifs : Nicolas : "Mes objectifs : les championnats de France", Pierre : "Je voudrais nager en N3" Mylène : "cette année, faire une finale aux championnats de France, à plus long terme, me qualifier aux N1"

3.3 Les attentes des enfants vis à vis du club

Tout d’abord, c’est une reconnaissance unanime pour leurs entraîneurs. Nous devons donc transmettre à Jean-Loup et à Sylvain (que Vicent nous pardonne de ne pas être cité puisqu’il n’intervient que très peu et que depuis cette année) de très nombreux remerciments.

En parallèle, ils ont quelques remarques : Alexis : "les compétitions sont trop tard le soir". Clément fait exactement la même remarque.

Ils sont très sensibles à la présence des entraîneurs lors des compets. Les stages reçoivent également un accueil favorable : Nadia : "J’aime beaucoup... on fait plein de stages".

Les plus grands reconnaissent devoir s’organiser pour rendre compatible leur entraînement avec la vie scolaire. Juliette : "j’essaye de m’organiser", Nicolas : "je prends le temps qu’il faut pour faire mes devoirs à fond" Sarah : "c’est dur de gérer les deux en même temps car parfois on a beaucoup de devoirs le soir".

Enfin, on a quelques remarques plus personnelles : Pour Jean-Loup, il y en a qui n’aiment pas les jambes et la planche, et pour Sylvain, il y en a qui n’aiment pas PPE (Pull Plaquette Elastique). Bon on a transmis !

3.4 Perception des parents

Les avis qui se dégagent reposent sur quelques mots qui reviennent fréquemment :

- Enrichissant sportivement et mentalement,
- Très bon apprentissage de la natation et de la compétition
- Très bonne ambiance, très bon accueil,
- Beaucoup de rigueur dans l’organisation.

Les parents ont également quelques attentes :

- des compétitions organisées sur des horaires plus adaptés pour les plus petits,
- que le club poursuive dans la "gestion de la convivialité"
- que les entraîneurs continuent d’amener les enfants à tirer le meilleur d’eux-même,
- que le club dispose de moyens de suivi (kiné, souvent évoqué) des enfants qui s’entraînent beaucoup,
- que les entraîneurs continuent d’être présents lors de compets,
- que les entraîneurs restent aussi sympas avec les enfants,
- que le club dispose de créneaux ou d’horaires plus adaptés.

Nous remercions beaucoup les enfants et leurs parents pour les retours nombreux et intéressants qui’ils nous ont fait parvenir. Tous ne sont pas cités dans cet article, mais toutes les réponses furent utiles à la rédaction de ce dossier.


4 - Intervieuw des entraîneurs

Nous avons interviewé Sylvain et Jean-Loup, les 2 entraîneurs qui encadrent les jeunes nageurs qui pratiquent en compétition.


5 - Pour approfondir le sujet

La recherche documentaire sur le sujet de la natation compétition jeune n’est pas très aisée. On trouve une littérature abondante sur la natation, sur l’entraînement du sportif, la préparation mentale... Mais peu de choses qui traitent spécifiquement du jeune nageur ou alors tellement théorique...

Nous avons donc regroupé une sélection et nous vous proposons quelques synthèses de sources plus directement liées à notre sujet. Les contenus de cet article vous sont proposées à titre d’information, le NCR n’apporte aucune caution quelconque sur les propos rapportés ici. A vous de juger...

Pour approfondir le sujet, nous vous proposons trois articles :
- le jeune nageur et son environnement
- l’alimentation du jeune sportif/nageur
- aspects physiologiques et entraînement


6 - Le mot du Responsable de la section natation

Nous avons demandé à Jean-Pascal Grivet, Vice Président du NCR de bien vouloir conclure ce dossier. Voici donc le Mot du Vice Président .


Vous l’aurez sans doute compris à la lecture de cet article, la compétition « jeune » est l’une des sections phare du NCR.

Tout d’abord, parce que le NCR est très attaché à une politique en faveur des jeunes. Ensuite, parce que cette section va conduire des « jeunes » jusqu’à l’âge de l’adolescence et former des sportifs de bon niveau. La formation est un défi passionnant. Les résultats « sportifs » sont là de façon constante depuis plusieurs années. J’en profite pour remercier les entraîneurs qui sont présents et efficaces pour arriver à ces résultats.

C’est un grand challenge et une responsabilité importante pour le Club et ses nageurs. Dès l’âge de 12 ou 13 ans, ces enfants vont consacrer tout ou partie de leur vie extra-scolaire à la natation. Ils attendent donc, d’être accompagnés et de disposer des moyens leur permettant de se mesurer aux autres clubs. Ils nous font confiance, et nous leurs rendons bien.

Nous vous avons fait découvrir dans ce dossier, préparé par l’équipe d’animation du Site, tous les enjeux qui sont liés à cette section. Il n’y a pas de sport compétitif « pour tous » sans sport de « bon niveau ». En conséquence, tout ceci repose sur un équilibre parfois difficile à gérer, entre quantitatif et qualitatif. La difficulté majeure tient à la capacité allouée par nos instances de tutelle en créneaux au niveau des nombres de lignes. Soulignons toutefois que notre Club bénéficie quand même de plages horaires assez larges grâce à notre municipalité.

Avec l’équipe qui m’entoure, nous poursuivons les objectifs suivants :

- continuer le travail avec les plus petits (Promotion) et accueillir autant d’enfants que possible, aussi longtemps que possible,
- Permettre aux plus grands de pouvoir s’entraîner le mieux possible, les encadrer lors de compétitions
- Développer « l’esprit club » dès le plus jeune âge, en particulier avec l’organisation de stages, et des réunions de regroupement régulières.

Nous poursuivons également quelques objectifs plus quantitatifs qui se résument ainsi :

- Etre finaliste Départemental sur le circuit des Challenge Avenir/poussins avec nos nageurs « Espoirs »
- Conserver notre sélection de nageurs « minimes et plus » vers les niveaux N4, N3 voire N2.

Toutefois, la « professionnalisation » des clubs, oblige le NCR à se remettre en cause, innover, évoluer... pour rester à son niveau actuel de résultats.

Nous préparons déjà la prochaines saison et nous réfléchissons sur d’éventuels renforcements structurels tels que créneaux supplémentaires, entraîneur club supplémentaire (tout en maintenant le recours indispensable aux vacataires), support médico-sportif, préparateur mental etc.

Ma conclusion sera de remercier les parents, car sans eux, rien ne serait possible. Je lance à cet effet un appel aux bonnes volontés : nous avons besoin de volontaires pour assurer les chronos lors de compétitions, nous cherchons des bénévoles pour participer à la vie du club. Une association comme la notre ne vit que par l’implication de tous.

A très bientôt donc !


Jean-Pascal Grivet Vice-Président du NCR

  
Animation Natation

Vos réactions sur cet article

[ Retour à la rubrique ]

 
  droit à l'image
webmaster | accès rédacteur
© Nautic Club Rambouillet